[sg_popup id=1]

Zoom sur le projet :

 

1. Qu'apportons-nous de plus vis-à-vis des autres médias ?

Lire l’article en LSF

L’inexorable montée en puissance du média en ligne dans le paysage de l’information s’explique par la force de l’instantané et du faible coût de la production comparativement à la presse papier et audiovisuelle. Toutefois, aucun média en ligne n’offre à ce jour des informations généralistes en langue des signes, et leurs thématiques sont très rarement en lien avec la communauté Sourde qui constitue notre principal public.

Agir pour chacun d’entre nous :

Ce projet est né du besoin de la communauté Sourde qui est aussi le nôtre en terme d’accès à l’information, rendu visible par l’engagement bénévole des journalistes, via les page Facebook, à répondre aux fortes interrogations, aux inquiétudes de la population sourde vis à vis des évènements de haute importance tels que les attentats de novembre 2015 par exemple. Ces mêmes journalistes qui trouvent rarement des opportunités dans le milieu professionnel du fait du manque de reconnaissance de leur langue. Cela force notre admiration envers eux mais nous jugeons injuste que leur travail ne soit pas rémunéré.

Et le plus inquiétant, le fait que pour suppléer à ce manque d’information, la majorité d’entre nous se fie au contenu diffusé sur les réseaux sociaux, sans chercher à distinguer le vrai du faux. Nous souhaitons aider les sourds à déchiffrer et comprendre l’information, à aiguiser leur esprit critique.

Agir pour la communauté :

Notre ambition est aussi de mettre en lumière la communauté sourde et de contribuer à la sauvegarde de son patrimoine culturel grâce à la diffusion des informations sur des supports divers. Nous voulons offrir des opportunités aux journalistes Sourds. Ces enjeux constituent un véritable défi pour l’association Média Pi !.

Sur ce type de projet, comme sur tant d’autre, la démarche partenariale s’impose, pour rassembler des acteurs aux compétences diverses et mutualiser les moyens. Cela nous semble essentiel de mettre en avant la force que l’on gagne à être ensemble.

Il est temps d’assurer ici avec notre média :

  • l’accès aux informations générales, en langue des signes, en français, ou en français facile.
  • des sujets qui concernent la communauté Sourde
  • la possibilité aux journalistes Sourds d’exercer leur métier dans des conditions professionnelles.
  • la qualité de l’information
  • la construction d’un réseau de partenaires

 

2. Quelle ligne éditoriale offrons nous ?

Lire l’article en LSF

Pour nos lecteurs, nous proposons :   

  • un lieu d’information de référence dédié à la communauté Sourde avec une équipe journalistique ayant une connaissance de la langue des signes et de la spécificité sourde. Nous remettrons à jour les questions que la communauté se pose, vis-à-vis des actualités générales mais également de ce qui se passe au sein même de la communauté. L’équipe se chargera de trier, de choisir, de hiérarchiser les rares informations Sourdes, de mettre en avant les sujets d’actualités généraux avec un regard Sourd, de réaliser des reportages plus approfondis sur des thèmes choisis par les lecteurs. De nouveaux concepts seront proposés suivant les possibilités financières.
  • un lieu d’accès à l’information des médias généralistes. Il existe en France de nombreux médias, chacun avec une prise de position propre en fonction de leur ligne éditoriale. Cela permet aux français de forger leur propre opinion à la lecture de différents articles sur un même sujet. Il nous semble important que les personnes Sourdes bénéficient également de cette autonomie et de cette variété de points de vue. Nous proposons de rendre accessibles certains articles de ces médias grâce à une traduction en langue des signes et/ou en français écrit accessible, en fonction de nos moyens budgétaires et de nos partenariats.
  • un lieu d’échange de référence, organisé et modéré. La communauté Sourde et les personnes connexes possèdent de précieuses informations qui pourront enrichir cette même communauté et contribuer à son évolution. La production participative sera un outil fort permettant la démocratisation des informations méconnues du grand public. L’adhérent pourra contribuer, prendre la parole, et discuter avec les journalistes et les autres membres. Afin d’assurer la qualité de ce média participatif, des règles, des procédures et des modérations explicites seront proposées. L’adhérent ayant la capacité de traduire en LSF et / ou en français, de sous-titrer des vidéos, pourra apporter sa contribution pour que chaque article mis en ligne soit bien disponible dans les deux langues. Notre ambition est de construire une communauté active en langue des signes.
  • un lieu où la publicité sera sélectionnée sur critère. Dans le milieu dit entendant, la publicité est vue comme envahissante et intrusive au point d’être considérée comme une pollution visuelle. Pour le milieu dit Sourd, la publicité est au contraire sollicitée par le public sourd. Les services accessibles tels que les contacts service clients en LSF/écrit, les produits destinés spécifiquement à cette communauté, tout comme pour les événements accessibles, sont rares et mal diffusés. Nous assumons ici leur présence à condition que les produits ou services soient réellement adaptés à la communauté Sourde, nous nous réservons le droit de refuser les publicités qui ne correspondront pas à nos besoins spécifiques. Il n’y aura aucune influence sur l’indépendance rédactionnelle des journalistes.
3. Pourquoi payer pour accéder aux informations réalisées par Média'Pi ! ?

Lire l’article en LSF

Le lancement du projet nécessite un investissement conséquent, aussi bien pour le développement du site internet, que pour l’embauche de personnes compétentes.

Il est aujourd’hui extrêmement difficile de trouver des financements pérennes qui assurent la viabilité d’un projet. Alors que le libre accès à l’information devrait être un droit pour tous, il nous est malheureusement impossible de proposer un service gratuit. Cela nous contraindrait à une planification à très court terme, à des conditions de travail incertaines et un déploiement d’énergie constant pour la recherche de nouveaux financements.

Si les subventions seront un plus, elles sont trop aléatoires et trop contraignantes pour que l’on puisse fonder entièrement le projet sur leur attribution.

D’autres part, les recettes publicitaires ne pourront constituer qu’une faible ressource puisque nous tenons à limiter les propositions à des produits ou services en lien avec notre spécificité sourde, produits peu nombreux qui, de plus, disposent d’une faible enveloppe de communication.

Notre modèle économique repose donc principalement sur l’abonnement payant.

En s’abonnant, l’internaute retrouvera le lien si particulier d’adhésion, de fidélité et de distinction, qui unit tout abonné à son journal. Mais il intégrera aussi un nouveau réseau social, une communauté, où il sera co-acteur par ses contributions, ses requêtes, son droit d’expression.

L’abonnement servira à :

  • Financer le fonctionnement et le développement du média en ligne dédié à la communauté sourde et au public connexe.
  • Assurer un lieu de travail pour l’équipe,  des bureaux et du matériel.
  • Salarier toute l’équipe et reconnaître le statut des journalistes (pour l’obtention de la carte presse)
  • Permettre la mobilité des journalistes (frais de transport.)
  • Assurer une ou la partie des frais de traduction en langue des signes de certains articles de média classique.
  • Gérer les frais de fonctionnement
  • Développer les innovations numériques. Nous espérons intégrer progressivement de nouvelles fonctionnalités facilitant l’intégration de la LSF, notamment dans les commentaires, permettre les synthèses de vidéos pour avoir un aperçu avant de les ouvrir…
  • Financer les frais d’hébergement pour l’espace participatif

Le besoin de l’accès à l’information revendiqué par la communauté Sourde, les oubliés des médias, et de sa compréhension face à la nécessité de l’adhésion, nous donne la conviction que le moment du lancement est propice et surtout possible. Nous demandons donc à nos lecteurs de s’abonner pour garantir l’indépendance et la pérennité de Média’Pi!. Le prix définitif de l’abonnement est fixé selon les tarifs suivants :

  • tarif normal : 9,90 euros par mois.
  • tarif réduit pour les moins de 25 ans et les chômeurs, les retraités : 7,90 euros par mois.
  • tarif de soutien : 15 euros par mois.
  • tarif professionnel à négocier pour les établissements d’enseignement, les médiathèques et bibliothèques, les collectivités et les entreprises.

4. Quels financement avons-nous besoin ?

Lire l’article en LSF

Notre objectif est de rassembler plus de 5 000 abonnés pour salarier une équipe de 13  personnes, minimum nécessaire au fonctionnement quotidien du média.

A partir de 20 000 adhérents, nous serons en mesure de nous développer et de proposer des dossiers d’enquêtes, des débat, des reportages d’investigations, et des traductions d’articles ou de reportages d’autres médias qui pourront être pertinents pour nos lecteurs.

Cela vous fait rêver ? Nous aussi, tout en sachant que c’est réellement possible.

En France il y a 2 millions de sourds, malentendants, dont 300 000 sourds signants. Le seuil de lancement notre média, 5 000 abonnés, représente 1,6% des sourds… Sans compter les personnes entendantes apprenant la langue des signes, ou proches de la communauté sourde pour une quelconque raison, tout aussi susceptibles d’être intéressées par notre projet. Suite à notre sondage en juillet 2016, 64% des personnes interrogées seraient prêtes à s’abonner.

Bien sûr, plus nous aurons d’abonnés, plus nous pourrons embaucher et permettre la formation de personnes compétentes, et ainsi diversifier les thématiques et augmenter la quantité d’informations.

L’abonnement payant garantira au lecteur une qualité éditoriale, une forme adaptée à ses besoins et une véritable indépendance. Étant donné la nature de notre association qui aspire à rejoindre le modèle de l’Économie Sociale et Solidaire, toutes les rentrées financières serviront à développer le média et la presse Sourds, ou autres services en lien direct avec le projet.

Notre business plan se chiffre à environ 350 000 euros, minimum nécessaire pour le fonctionnement annuel.

Cela peut paraître faible au vu des autres médias.

Il faut garder à l’esprit que le besoin d’accès à l’information pour les Sourds est urgent. Nous souhaitons trouver un moyen d’y répondre, même avec un minimum d’abonnés.

Quelques brefs statistiques pour rendre compte de l’urgence de la situation :

Il n’y a que 4 journalistes sourds diplômés à notre connaissance.

Aujourd’hui, 97% des organismes de presse écrite, audiovisuelle radiophonique, et 70 % des organismes de presse électronique ne respectent pas l’obligation d’embauche des travailleurs handicapés !

5. Comment sera composée l'équipe ?

Lire l’article en LSF

La direction de publication est assurée par Noémie Churlet, une des fondatrices d’Art’Pi !, actuellement directrice de publication du magazine.
La responsabilité de la communication est confiée à Diane Daufresne qui a exercé plusieurs années au sein d’IVT.

Les journalistes, rédacteur/rices sont :
Laëtitia Sanquer : Actuellement en reconversion pour devenir journaliste. Elle recevra une formation adaptée.
Laurène Loctin : Connue pour ses engagements bénévoles dans les médias à destination du public Sourd. Elle multiplie ses expériences journalistiques avec l’Oeil et la Main, émission hébdomadaire sur France 5.

Nous recherchons d’autres journalistes, traducteur/rice.s, techniciens, également un/e rédacteur/rice en chef et un/e secrétaire de rédaction.
Leurs noms seront dévoilés sur le site de l’association et sur nos réseaux sociaux à mesure de leur arrivée.

Nous prévoyons d’ici fin 2017 une équipe de 13 personnes, composée d’un.e secrétaire-comptable, d’un.e rédacteurice en chef, d’un.e secrétaire de rédaction, d’un.e secrétaire de signation, de journalistes, d’un.e technicien.ne cadreur, d’un.e interprète LSF, d’un.e traducteurice LSF, d’un.e webmaster.

6. Quel est le calendrier du lancement ?

Lire l’article en LSF

Nous prévoyons de lancer le site dès que nous atteignons 3 600 abonnés d’ici la et nous espérons atteindre les 5 000 pour septembre 2017.

En amont, des conférences sont prévues afin de présenter le projet, pour être informés, abonnez-vous à la newsletter de l’association.

Toutes personnes, associations, structures souhaitant inviter un membre de l’équipe de Média Pi ! afin de présenter le projet est tout à fait possible, il suffit de contacter Noémie Churlet à ce mail : directrice@media-pi.org.

 Nous établissons des partenariats afin de valoriser la complémentarité et le partage du savoir-faire.

Le partenariat de Lilavie pour un travail autour du français facile et celui de trilogue pour le service d’interprêtes a été établi.

Nous continuons à rencontrer d’autres partenaires. une mise à jour régulière sera fait sur la page partenaires.

Share This
WordPress Lightbox Plugin
Free Divi WordPress Theme, Find new Free Android Games at dlandroid24.com