Dans le cadre des 11è Assises internationales du journalisme de Tours (14 au 16 mars), Jean-Louis Rioual a animé la table ronde qui interrogeait le processus de création d’un média en 2018 : de l’enthousiasme de la première idée au pragmatisme de la réalité.

A la tribune, six rédacteurs en chef ou directeurs de la publication représentaient une grande hétérogénéité de modèles économiques et éditoriaux : Kaïa (que le Club avait reçu en novembre dernier), le média amiénois Gazettesports qui se positionne sur la réalité augmentée, l’appli Les Croissants qui diffuse des podcasts ciblés, le magazine Koï sur les communautés et cultures asiatiques, Média’Pi! un média « sourd » diffusé sur le net, et le P’tit Mardi, bimestriel fait par et pour les jeunes (15-20 ans), qui avait postulé à notre prix Les Têtes Chercheuses en 2015.

Alors que, jusqu’à peu, la mort des médias papier était envisagée au profit du numérique, force est de constater que ce dernier n’a pas évincé les formats traditionnels. Bien au contraire : Kaïa, Gazettesports, le P’tit Mardi ou Koï sont autant d’exemples positifs montrant la résistance du papier face au digital. Les intervenants ont rappelé le chemin, qui n’est pas fait uniquement que de lignes droites, qui mène à la création de « son » média : business plan, crowdfounding, publicité (ou pas), gratuit (ou non), cible, niche, aides à l’émergence, SASU, etc.

 

WordPress Lightbox Plugin
Share This